Sapin de noël

Quel est l’histoire de l’Arbre de Noël.

Entre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà d’un arbre (L’épicéa, arbre de l’enfantement), le jour du 24 décembre, puisqu’on considérait ce jour comme la renaissance du soleil.  Les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l’épicéa fut celui du 24 décembre.

82244-sapin-de-noel-epicea-omorika-en-motte

Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé.

En 354, l’Eglise institue la célébration de la naissance du Christ, le 25 décembre, pour rivaliser avec cette fête païenne. Initialement la célébration de Noël se résumait à la messe de la nativité.

On raconte qu’un moine évangélisateur Allemand de la fin du VIIe siècle, Saint Boniface (né en 680), voulait convaincre les druides germains, des environs de Geismar, que le chêne n’était pas un arbre sacré. Il en fit donc abattre un. “En tombant, l’arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage à l’exception d’un jeune sapin”.

A partir de là, la légende fait son oeuvre. Elle raconte que Saint Boniface a qualifié ce pur hasard de miracle, et déclaré dans sa même prédication : “Désormais, nous appellerons cet arbre, l’arbre de l’Enfant Jésus.” Depuis, on plante en Allemagne de jeunes sapins pour célébrer la naissance du Christ.

bonifaceSaint Boniface

Au XIème siècle, l’arbre de noël, garni de pommes rouges, symbolisait l’arbre du paradis. C’est au XIIème siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisement en Alsace.

On le mentionne pour la première fois comme “arbre de noël” en Alsace vers 1521. Au XIVème siècle, les décorations étaient composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux. A cette même époque, l’étoile au sommet de l’arbre, symbole de l’étoile de Bethleem commença à se répandre. Ce sont les protestants en 1560 qui développèrent la tradition du sapin de noël pour se démarquer des catholiques.

Au XVIIème et XVIIIème siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilisait des coquilles de noix remplies d’huile à la surface desquelles des mêches flottaient ou des chandelles souples nouées autour des branches.

C’est en 1738 que Marie Leszczynska, épouse de Louis XV, roi de France, aurait installé un sapin de noël dans le château de Versailles.

On trouva par la suite de plus en plus d’arbres de Noël particulièrement en Alsace-Lorraine, où existait déjà la tradition du sapin.

MarieLecszinskaNattierMarie Leszczynska

 

En 1837, la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg, d’origine Allemande, fit décorer un sapin aux Tuileries.
Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays grâce aux immigrés d’Alsace-Lorraine qui firent largement connaître la tradition de l’ arbre de Noël aux Français.
C’est à cette période que le pays entier adopta cette tradition.

544c4188d716105ad1d05921ddfd85dc

la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg

 

Après guerre, les travailleurs veulent être associés à la vie de leur établissement. Les comités d’entreprise voient alors le jour et parmi les traditions très vite mises en place, figure le fameux Arbre de Noël du comité d’entreprise . L’espace d’un après-midi, les enfants des salariés sont conviés à un spectacle suivi d’un gouter, avec souvent une remise de cadeaux, sans oublier le grand sapin de Noël décoré et installé pour l’occasion.

Source:http://www.noel-vert.com/histoire-sapin-noel.php
plantessuperpuissantes

Nature Invisible Plantes Superpuissante

Nature Invisible Plantes Superpuissantes

voici un jolie documentaire diffusée le 21 novembre 2013

Saviez vous que les feuilles d’un arbre de 15m couvre 200 hectares de surface ? Les plantes capturent tant d’énergie du soleil qu’elles doivent développer des mécanismes pour se débarrasser du surplus. La nature trouve des solutions à tout, qu’attendons-nous pour nous en inspirer ?

« Comme tous les autres êtres vivants, les plantes ont développé des stratégies adaptatives pour assurer leur pérennité. Comme tous les êtres vivants, les plantes naissent, croissent, vieillissent et meurent. Comme tous les êtres vivants, elles sont confrontées aux problèmes de la survie, de la maladie et de l’ »espérance de vie » ; elles doivent donc se nourrir, se protéger et se soigner. Comme tous les êtres vivants, elles ont développé, en fonction de leur environnement, les stratégies de survie les plus efficaces. Mais les plantes devaient intégrer une contrainte majeure : l’impossibilité de se mouvoir ! Un handicap que le monde végétal a surmonté en développant des « super-pouvoirs » qui fascinent les hommes et, en premier lieu, un arsenal chimique impressionnant. »

lutinlunettes2-625x623

Article sur le Lutin de Geneviève Canivenc pour “La déviation”

IMG_20140920_134055

Si le lutin lunettes donne à penser sans avoir l’air d’y toucher, c’est sans doute parce que son créateur l’a nourri d’une philosophie bien à lui.

J’ai découvert le lutin lunettes aka Pascal Lascrompe à l’occasion des journées grand public de Faîtes l’énergie, le festival quimpérois de la transition énergétique. Il y présentait les Expériences spectaculaires, qui met en scène les questionnements d’Orphise, fils d’Orphucius, comte d’Orphée, de la planète Orphèse du nuage d’Oort, arrivé sur terre sur le dos d’une comète.

lutinlunettes2-625x623

« Hmm, ça sent l’intelligence par ici. »

Quand il était petit, Orphise voulait impressionner son père. C’est ainsi qu’il a commencé à essayer de comprendre, en le regardant cuisiner, comment le blanc d’œuf gluant pouvait devenir ferme.

« Le lutin lunettes est un spécialiste des sciences amusantes. Les notions que j’aborde dans le spectacle relèvent de la physique et de la chimie, mais on s’en fiche. L’important, c’est que nous essayons d’observer le monde et de le comprendre. Plus important encore, on ne rate jamais. Il se trouve que par moments, le résultat des expériences n’est pas celui que l’on attendait. »

lutinlunettes5-625x833

Pascal Lascrompe, auteur et interprète du spectacle, s’est lancé dans ce nouveau personnage en juillet 2010 avec le soutien du programme Réussite éducative (Rennes) et du collectif ABBP35. Il a créé à cette occasion la Compagnie du nuage d’Oort.

« Je suis comédien, sorti du conservatoire de Rennes en 2003, à la fois fan d’astronomie et de science-fiction. J’ai rencontré les Petits débrouillards (association d’éducation populaire à la science) et ça a été le déclic. Depuis, j’allie mes passions, et c’est là que je m’éclate le plus. »

C’est ainsi que l’on découvre que ce que l’on pensait être de l’eau n’en est pas et qu’il convient de se méfier des apparences et des certitudes. On assiste au gonflement inversé d’un ballon à l’intérieur d’une bouteille et finalement Roméo séduira Juliette en la surprenant et en la faisant rire plutôt que par ses longues tirades enflammées.

 

lutinlunettes_romeo-625x741

Les Défis et énigmes (le premier spectacle qui mettait en scène le lutin lunettes) proposait des ateliers parents-enfants. Les Expériences spectaculaires relèvent d’une forme théâtrale plus classique même si la mise en scène offre de grands espaces à l’intervention du public.

Quels sont les avantages du format spectacle par rapport aux ateliers ?

« Les gens sont “protégés”, je leur donne la possibilité de rester passifs s’ils le souhaitent. Et en fait, ils ne le restent jamais. (Je confirme !) Le décor, le personnage, les costumes mettent du rêve, donnent envie, stimulent l’imagination. »

lutinlunettes7_-625x374

Est-ce bien de l’eau ? Crédit photo : un illustre inconnu du public avec l’aimable autorisation du propriétaire de l’appareil, Babas Babakwanza, tous droits réservés.

Les Expériences spectaculaires ne sont ni un spectacle de magie – ici on parle de froid, de chaud, d’air – ni un cours théorique. Même si la loi des gaz parfaits rode, elle ne se montre jamais.

« Je le répète, on ne se trompe jamais. Le “nul” n’existe pas. Quand on tente quelque chose, et bien parfois cela fonctionne comme on l’espérait, et parfois non. Dans ce cas, cela mène simplement ailleurs que là où on le voulait, mais ça n’a pas d’importance. Par exemple hier, avant le spectacle, le décor s’est effondré, ça a cassé du matériel. Très bien, je prends ça comme une expérience. Elle m’a appris que je dois toujours veiller à avoir un lest. »

Selon Pascal Lascrompe, il est possible de divertir de plusieurs manières. Dans tous les cas, son rôle consiste à faire plaisir aux gens.

lutinlunettes6-625x468

Stimuler l’imagination, donner envie. Crédit photo : Babas Babakwanza, avec son aimable autorisation, tous droits réservés.

Le divertissement que je propose s’appuie sur le questionnement. Certains acteurs et metteurs en scène considèrent que dès lors que cela fait réfléchir, on sort du divertissement pour entrer dans l’art. Je ne suis pas d’accord. Pour moi c’est en s’amusant qu’on apprend des choses. La vie est un divertissement (mine sceptique de ma part). Oui parfois il y a des obstacles. Mais ça n’est pas contraignant, ça prend juste un peu plus de temps, ça demande juste un peu plus de réflexion que ce qu’on pensait initialement. C’est aussi ce que j’essaie de transmettre au public dans le spectacle, parfois pour répondre à une question, cela prend du temps et il faut être patient.”

Quoi qu’il en soit, les spectateurs petits et grands, ainsi que ma personne, remercions chaleureusement le lutin lunettes pour ce bon moment passé en sa compagnie venue des étoiles.

Crédit photos : prises de vue réalisées à Faîtes l’énergie Quimper 2014. Sauf mention contraire : Geneviève Canivenc, licence CC-BY-NC-ND.

Source: http://ladeviation.com/voir/lutin-lunettes/

maxresdefault

Les explorateurs du temps – De l’infiniment grand à l’infiniment petit

Synopsis : Qu’est-ce que le temps ? Des phénomènes atmosphériques aux mécanismes du corps humain, ce documentaire aux images époustouflantes explore les théories scientifiques les plus récentes.

Ce second volet se penche sur les mécanismes du corps humain pour mieux comprendre les raisons du vieillissement. Où l’on apprend qu’un changement intervenu dans nos cellules peut décider en une fraction de seconde de la durée de notre existence. Un voyage émaillé d’images en 3D qui nous mène du système nerveux jusqu’au centre de l’atome, dans le monde infiniment petit des particules dont les lois renvoient à celles de l’univers ainsi qu’aux sources du big-bang.

Ici, nous ne parlons pas du temps mais de l’échelle des tailles dans la nature.

échelle des tailles de la matière

 

 

où est charlie 1

Charlie? Mais où est charlie?

Salut tout le monde!

 

où est charlie 1

Vous connaissez la série “où est Charlie?” mais saviez vous, qui est le créateur?

Martin Handford a inventé à Londres ces livres. Il a commencé sa carrière comme illustrateur commercial spécialiser dans le dessin des foules.

 

Quels sont les personnages à retrouver?

  • Charlie, un jeune homme grand et mince aux cheveux bruns portant des lunettes de vue. Il est habillé avec un bonnet et un sweat shirt à rayures blanches et rouges, un pantalon bleu et des chaussures marrons.

  • Ouaf,  on ne voit que la queue

  • Blanchebarbe, un mage en rouge avec chapeau de magicien bleu et dans sa main un bâton rayé bleu, blanc et rouge.

  • Pouah, a les cheveux noirs, porte un bonnet jaune et noir, des lunettes de vue aux verres foncés, une moustache très brune, un costume de prisonnier à rayures jaunes et noires, des chaussettes jaunes et des chaussures noires.

  • Félicie, habillée avec une jupe d’un bleu plus clair que le pantalon de Charlie, des collants à rayures rouges et blanches et des chaussures d’un marron.

 

Amusez vous bien! (cliquez sur l’image pour agrandir)

charlie 2

charlie-3 departmentstore ori-puzzle-a-la-fete-foraine-ou-est-charlie-500-pieces-collection-mes-heros-nathan-871148-6885

trouver-charlie2 wheres-wally-21 Wembley Legends Join Where’s Wally? For 25th Anniversary

Charlie

Source:

Wikipédia

http://www.ouestcharlie.fr