darwin

Ce que Darwin ne savait pas encore

On continue sur la lancée et cette fois-ci ce sera sur darwin.

Synopsis:

A la fin des années 1850, Charles Darwin a révolutionné la science avec sa théorie de l’évolution. Il énonce les principes de la biologie évolutive, un concept de sélection naturelle fondée sur l’adaptation à l’environnement et la variation des individus. Mais il ne comprend pas encore tous les mécanismes de ces processus de mutation. Aujourd’hui, les progrès de la biologie et de la génétique permettent d’en savoir plus : le rôle de l’ADN est notamment déterminant. Avec pour guides le professeur en biologie moléculaire et en génétique Sean B. Caroll, et d’autres scientifiques, le film permet de mieux comprendre ces mécanismes complexes.

Pour en savoir plus Cliquez ici

Charles Darwin:

Naturaliste

Charles Robert Darwin est un naturaliste anglais dont les travaux sur l’évolution des espèces vivantes ont révolutionné la biologie avec son ouvrage De l’origine des espèces paru en 1859. Wikipédia
Date de naissance : 12 février 1809
Décès : 19 avril 1882, Down House, Downe, Royaume-Uni
Distinctions et récompenses : Médaille Copley, Médaille royale, Médaille Wollaston

 

le père fouras dans son laboratoire.

En souvenir du père fouras 3

En souvenir du père fouras 3

le père fouras dans son laboratoire.

le père fouras dans son laboratoire.

En parlant de souvenir!

Voici 20 énigmes supplémentaires:

41 – Il est aimé de la tête aux pieds,
Mais ses tours sont détestés.

42 – Il a jardin et sports malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.

43 – En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.

44 – Son cheval n’est point sellé,
Mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.

45 – Appliqué d’une main, il marque l’offense.
Activé des deux mains, de la flamme il conduit la danse.

46 – Entêté par tradition,
Son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.

47 – Son coup n’est pas fatal, mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.

48 – Malgré ce qui se dit, Le canard le redoute aussi.
Malgré son nom, il brûle aussi
Et les liquides il solidifie.

49 – Délicieuse, elle est croquée entre amis.
Dangereuse, elle est lancée aux ennemis.

50 – Encore fléau à notre époque,
Par le loup souvent on l’évoque.
On peut hélas en souffrir
Parfois au point d’en mourir.

51 – Bien mal gardé est le secret de ce jouet.
Mener sa vie, n’est qu’une facétie.

52 – Instrument du bourreau,
Elle accompagnait le billot.
Si ne la laisse point en terre, on se prépare à la guerre.

53 – Née d’un lapin ou d’un agneau,
Elle tient toujours chaud.
Qu’elle soit brute ou peignée
Elle peut venir des Pyrénées.

54 – Quand on joue, il faut la rattraper.
Quand on la tire, il faut l’éviter.

55 – Ses formules sont connues,
Celle du cœur est peu pratiquée.
Apanage des hommes civilisés,
Elle est encore bien méconnue.

56 – Quand on est dedans, on ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau.

57 – Signe habituel de réconciliation,
Pour Judas il fut signe de trahison.
On le donne, on le prend,
On le reçoit, on le rend.

58 – Ce Génois exilé, ne vit pas les Indes convoitées.
Pour les yeux d’une Isabelle,
Il découvrit des terres nouvelles.

59 – Il est le point de départ
Sans mener nulle part.
Terreur de l’écolier
Surtout s’il est pointé.

60 – Malgré sa douceur, sa patte n’est pas sans douleur.
Jouer dessus est assurance d’être vainqueur.

 

Réponses: 40 – Le témoin 41 – Le cochon 42 – L’hiver 43 – Le crayon 44 – La bataille 45 – Le soufflet 46 – L’âne 47 – La baguette 48 – Le froid 49 – La grenade 50 – La faim 51 – Polichinelle 52 – La hache 53 – La laine 54 – La balle 55 – La politesse 56 – Le brouillard 57 – Le baiser 58 – Christophe Colomb 59 – Le zéro 60 – Le velours

Sous le masque du Père Fouras:

 

 

Prochainement: En souvenir du père fouras 4  – En mars 2014

 

 

 

FORT BOYARD 2007 - ILLUSTRATIONS GENERALES

En souvenir du père fouras II “Le retour”…..

Suite à des commentaires d’internaute, je vous propose

En souvenir du Père Fouras II “Le retour”

FORT BOYARD 2007 - ILLUSTRATIONS GENERALES

Voici 20 énigmes supplémentaires:

21 – Quand le jour se lève, il est là,
Mais c’est à la fin qu’on le pose.
Il exprime aussi un état
Et aide à préciser les choses.

22 – C’est un accessoire très utile
Qui est petit et attachant.
Et s’il ne tient que par un fil,
Il se fixe aussi en pressant.

23 – D’un être ou d’une chose, elle est ce que l’on voit.
Et si par une on peut être trompé,
Il en est d’autres que l’on peut sauver.

24 – Cette donnée que l’on voit changer
Tout au long de l’année,
Peut être fixée pour se rencontrer.

25 – D’une arme à feu il peut être une pièce.
Et nos amis sont nombreux Issus de son espèce.

26 – Douceur d’une ouvrière obscure et sans grade,
Friandise princière,
Régal de plantigrade.

27 – S’il vous voit vieillir sans jamais rien vous dire,
C’est parce qu’il est poli.
Alors réfléchissez,
Dites-moi de qui il s’agit.

28 – Il aime à être montré et suivi,
Et l’imiter est toujours bon.
Il peut servir de leçon
Et de mise en garde aussi.

29 – Grâce à lui, on peut se nourrir ;
On peut se fleurir aussi.
Public, à tous il est ouvert,
Secret, il l’est pour ceux qui aiment se taire.

30 – Un requin peut nous y faire penser,
Un champion peut l’utiliser,
Mais il n’est alors pas pareil à celui que l’on a dans l’oreille.

31 – On peut y mettre ses papiers,
Son argent ou bien ses clés.
C’est aussi une façon de se coiffer,
Ou bien encore un fruit à déguster.

32 – Elle communique les vibrations qui font chanter le violon.
On la cherche par amour,
Mais on doit la rendre un jour.

33 – Si en amour ils sont appréciés,
Les gros, eux, sont à éviter.
Les auteurs en ont des fameux,
Et certains servent pour des jeux.

34 – Autrefois, le maître en frappait le cancre, qui la redoutait.
Utilisée par le dessinateur,
Elle doit être suivie par les joueurs.

35 – Habitués des bibliothèques
Ou danseurs,
Leur avarice est légendaire.
Au moindre grain, Ils quittent le navire.

36 – Ni Dieu ni homme,
Sa patience est reconnue.
Quand il est passé, la conversation continue.

37 – On le demande,
On le poursuit,
On le perd,
On le passe.

38 – Quand il est cloche, il ne sonne pas.
Quand il est melon, on ne le mange pas.

39 – Au XVIIe siècle, elle était magique.
Au XVIIIe, elle devint gibet.
Aujourd’hui elle est rouge pour le dernier.

40 – A la mairie pour les mariés,
A la barre pour la vérité,
Sur la piste pour le passer.

 

Réponses:

21 – Le point. 22 – Le bouton. 23 – L’apparence. 24 – La date. 25 – Le chien. 26 – Le miel. 27 – Le miroir. 28 – L’exemple. 29 – Le jardin. 30 – Le marteau. 31 – La banane. 32 – L’âme. 33 – Les mots. 34 – La règle. 35 – Les rats. 36 – Un ange. 37 – Le chemin. 38 – Le chapeau. 39 – La lanterne. 40 – Le témoin.

articfouras

En souvenir du père fouras…..

Il y a quelques heures, j’étais sous la douche et je me disais, il faut que je fasse un billet sur le Père Fouras!

articfouras

Beaucoup de gens le connaissent mais si je demande à quelqu’un de me citer une de ses énigmes, j’entends les mouches voler….

Pour vous, je me suis permis de vous en donner une petite vingtaine:

(les réponses sont à la fin)

Amusez vous bien!

1 – Pas très aimé des citadins,
Enfants et vieux aiment l’attirer ;
Il peuple pourtant toits et jardins,
Des escrocs, il est le jouet.

2 – Mûr à point, l’été il est fauché ;
Fauché, on l’est de n’en point avoir.

3 – C’est un petit air léger qui nous ravit l’été.
Sans « R », elle est glaciale,
Car plutôt hivernale.

4 – On la tourne pour avancer ;
Mais quand on l’est, cela signifie « être branché ».

5 – C’est la partie intégrante d’un pont ;
Le rendre, c’est en avoir ras le bol ;
Contre les taches, c’est une protection.

6 – Lorsqu’il n’est pas industriel, on ne manque pas de l’admirer.
Propre, il devient une chaussée.
Sur le Web, on peut le consulter.

7 – On peut la visiter ou bien la savourer ;
Mais ce projectile léger peut-être un vrai danger.

8 – Elle est parfois artificielle ou bien encore naturelle.
Mais en l’accomplissant, on prend des risques importants.

9 – Affichant de hauts bois, il ne craint pas le froid.
Lorsqu’on le prend, c’est pour aller plus loin.

10 – Redoutable machine de guerre, des murs lui cédèrent naguère.
Généralement, il blatère ;
C’est aussi un signe de naissance.

11 – Il peut être rond, carré et bien moulé.
Servi au marché, il est découpé.
Ça ne vaut pas le coup d’en faire un, surtout pour de tout petits riens.

12 – Le vinaigre n’est pas conseillé pour l’attraper ;
Elle est évoquée quand la cible est touchée.
Le curieux aimerait parfois en être une.

13 – Il a une arête et deux ailes de chaque côté.
Parfois comparé à une trompette, qui n’est pas forcément bouchée.

14 – Il est bon quand il est tôt.
Quand il est tôt, il est petit.
Mais aussi il peut être beau.
Et quand il est tard, il est fini.

15 – La catastrophe vous a frôlé si près de vous il est passé.
Et personne n’est ménagé quand rouge il est tiré.

16 – Pour un secret, on peut l’acheter.
On peut se taire et le garder.
Dans un studio, avant de filmer, c’est toujours lui qui est demandé.

17 – Elle nous tire les larmes des yeux sans que nous éprouvions de chagrin.
Elle suit lentement son chemin qui la mène toujours vers les cieux.
On dit qu’il n’y en a pas sans feu.

18 – Parfois nouvelle, parfois pleine,
Sa couleur n’est pas celle de l’ébène.
Des rêveurs elle est la retraite favorite,
C’est le pays des Sélénites.

19 – Si le vent le pousse et l’excite,
Il dévore tout ce qu’il boit.
Son appétit est sans limite.
Mais s’il boit trop, il se noie.

20 – Toujours le premier,
Jamais le dernier,
Rien sans lui n’est jamais fini,
Car rien ne peut commencer sans lui.

1 – Le pigeon. 2 – Le blé. 3 – La brise. 4 – La page. 5 – Le tablier. 6 – Le site. 7 – La grenade. 8 – La cascade. 9 – L’élan. 10 – Le bélier. 11 – Le fromage. 12 – La mouche. 13 – Le nez. 14 – Le matin. 15 – Le boulet. 16 – Le silence. 17 – La fumée. 18 – La lune. 19 – Le feu. 20 – Le début.

Merci à Guillaume Thibault.