lutinlunettes2-625x623

Article sur le Lutin de Geneviève Canivenc pour “La déviation”

IMG_20140920_134055

Si le lutin lunettes donne à penser sans avoir l’air d’y toucher, c’est sans doute parce que son créateur l’a nourri d’une philosophie bien à lui.

J’ai découvert le lutin lunettes aka Pascal Lascrompe à l’occasion des journées grand public de Faîtes l’énergie, le festival quimpérois de la transition énergétique. Il y présentait les Expériences spectaculaires, qui met en scène les questionnements d’Orphise, fils d’Orphucius, comte d’Orphée, de la planète Orphèse du nuage d’Oort, arrivé sur terre sur le dos d’une comète.

lutinlunettes2-625x623

« Hmm, ça sent l’intelligence par ici. »

Quand il était petit, Orphise voulait impressionner son père. C’est ainsi qu’il a commencé à essayer de comprendre, en le regardant cuisiner, comment le blanc d’œuf gluant pouvait devenir ferme.

« Le lutin lunettes est un spécialiste des sciences amusantes. Les notions que j’aborde dans le spectacle relèvent de la physique et de la chimie, mais on s’en fiche. L’important, c’est que nous essayons d’observer le monde et de le comprendre. Plus important encore, on ne rate jamais. Il se trouve que par moments, le résultat des expériences n’est pas celui que l’on attendait. »

lutinlunettes5-625x833

Pascal Lascrompe, auteur et interprète du spectacle, s’est lancé dans ce nouveau personnage en juillet 2010 avec le soutien du programme Réussite éducative (Rennes) et du collectif ABBP35. Il a créé à cette occasion la Compagnie du nuage d’Oort.

« Je suis comédien, sorti du conservatoire de Rennes en 2003, à la fois fan d’astronomie et de science-fiction. J’ai rencontré les Petits débrouillards (association d’éducation populaire à la science) et ça a été le déclic. Depuis, j’allie mes passions, et c’est là que je m’éclate le plus. »

C’est ainsi que l’on découvre que ce que l’on pensait être de l’eau n’en est pas et qu’il convient de se méfier des apparences et des certitudes. On assiste au gonflement inversé d’un ballon à l’intérieur d’une bouteille et finalement Roméo séduira Juliette en la surprenant et en la faisant rire plutôt que par ses longues tirades enflammées.

 

lutinlunettes_romeo-625x741

Les Défis et énigmes (le premier spectacle qui mettait en scène le lutin lunettes) proposait des ateliers parents-enfants. Les Expériences spectaculaires relèvent d’une forme théâtrale plus classique même si la mise en scène offre de grands espaces à l’intervention du public.

Quels sont les avantages du format spectacle par rapport aux ateliers ?

« Les gens sont “protégés”, je leur donne la possibilité de rester passifs s’ils le souhaitent. Et en fait, ils ne le restent jamais. (Je confirme !) Le décor, le personnage, les costumes mettent du rêve, donnent envie, stimulent l’imagination. »

lutinlunettes7_-625x374

Est-ce bien de l’eau ? Crédit photo : un illustre inconnu du public avec l’aimable autorisation du propriétaire de l’appareil, Babas Babakwanza, tous droits réservés.

Les Expériences spectaculaires ne sont ni un spectacle de magie – ici on parle de froid, de chaud, d’air – ni un cours théorique. Même si la loi des gaz parfaits rode, elle ne se montre jamais.

« Je le répète, on ne se trompe jamais. Le “nul” n’existe pas. Quand on tente quelque chose, et bien parfois cela fonctionne comme on l’espérait, et parfois non. Dans ce cas, cela mène simplement ailleurs que là où on le voulait, mais ça n’a pas d’importance. Par exemple hier, avant le spectacle, le décor s’est effondré, ça a cassé du matériel. Très bien, je prends ça comme une expérience. Elle m’a appris que je dois toujours veiller à avoir un lest. »

Selon Pascal Lascrompe, il est possible de divertir de plusieurs manières. Dans tous les cas, son rôle consiste à faire plaisir aux gens.

lutinlunettes6-625x468

Stimuler l’imagination, donner envie. Crédit photo : Babas Babakwanza, avec son aimable autorisation, tous droits réservés.

Le divertissement que je propose s’appuie sur le questionnement. Certains acteurs et metteurs en scène considèrent que dès lors que cela fait réfléchir, on sort du divertissement pour entrer dans l’art. Je ne suis pas d’accord. Pour moi c’est en s’amusant qu’on apprend des choses. La vie est un divertissement (mine sceptique de ma part). Oui parfois il y a des obstacles. Mais ça n’est pas contraignant, ça prend juste un peu plus de temps, ça demande juste un peu plus de réflexion que ce qu’on pensait initialement. C’est aussi ce que j’essaie de transmettre au public dans le spectacle, parfois pour répondre à une question, cela prend du temps et il faut être patient.”

Quoi qu’il en soit, les spectateurs petits et grands, ainsi que ma personne, remercions chaleureusement le lutin lunettes pour ce bon moment passé en sa compagnie venue des étoiles.

Crédit photos : prises de vue réalisées à Faîtes l’énergie Quimper 2014. Sauf mention contraire : Geneviève Canivenc, licence CC-BY-NC-ND.

Source: http://ladeviation.com/voir/lutin-lunettes/

Le Lutinlunettes-15

Exercices de diction

Exercice de diction

Voici plus de 100 exercices de diction pour s’exercer à la prononciation.

 

1 – Sage chasseur âgé aux yeux chassieux, sachez chasser sans chien chose aisée, ce chat chauve caché sous ces six chiches souches de sauge sèche.

1.1 – Un fût ,six caisses ,la main entre les caisses et l’doigt dans l’trou du fût (merci françoise :))

2 – Alerte, Arlette allaite !

3 – Un gradé dragon dégrade un dragon gradé.

4 – Trois très gros, gras, grands rats gris grattent.

5 – Trois sorcières suédoises et transsexuelles regardent les boutons de trois montres Swatch suisses.
Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton de quelle montre Swatch suisse ?

6 – Mur gâté, trou s’y fit, rat s’y mit.

7 – Cinq capucins portaient sur leur sein le sein du saint-père.

8 – Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

9 – Six slips chics, six chics slips.

10 – Papa boit dans les pins. Papa peint dans les bois. Dans les bois, papa boit et peint .

11 – Donne-lui à minuit huit fruits cuits et si ces huit fruits cuits lui nuisent, donne lui huit fruits crus.

12 – La cavale au Valaque avala l’eau du lac. L’eau du lac lava la cavale au Valaque.

13 – Le pragmatisme de l’astigmate agace

14 – Je veux et j’exige dix-huit chemises fines et six fichus fins !

15 – Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusivement au luxe et à l’exquis.

16 – Dis-moi, petite pomme, quand te dépetitepommeras-tu ?Je me dépetitepommerai quand toutes les petites pommes se dépetitepommeront. Or, comme toutes les petites pommes ne se dépetitepommeront jamais, petite pomme ne se dépetitepommera, jamais.

17 – Un ange qui songeait à changer son visage pour donner le change, se vit si changé, que loin de louanger ce changement, il jugea que tous les autres anges jugeraient que jamais ange ainsi changé ne rechangerait jamais, et jamais plus ange ne songea à se changer.

18 – Très grand doreur, quand redoreras-tu sûrement et d’un goût rare mes trente trois ou trente quatre cuillères d’or trop argentées ? Je redorerai sûrement quatre grandes cuillères d’or trop argentées, quand j’aurai redoré sûrement et d’un goût rare tes trente trois ou trente quatre autres grandes cuillères d’or trop argentées.

19 – Quand un cordier cordant veut corder une corde, pour sa corde corder,trois cordon il accorde. Mais si l’un des cordons de la corde décorde, le cordon décordant fait décorder la corde.

20 – Rat vit rôt, rôt tenta rat, rat mit patte à rôt, rot brûla pattes à rat, rat secoua pattes et quitta rôt.

21 – J’ai un point dans mon pourpoint qui me pique et qui me pointe, si je savais celui qui a mis ce point dans mon pourpoint qui me pique et qui nie pointe, je lui mettrais un point dans son pourpoint qui le pique et qui le pointe.

22 – Si l ‘Américain se désaméricaniserait comment le réaméricaniserions-nous, l’Américain ? On le réaméricaniserait comme on l’a désaméricanisé, l’Américain.

23 – Si la cathédrale se décathédraliserait, comment. la recathédraliserait-on, la cathédrale ? On la recathédraliserait comme on l’a décathédralisées, la cathédrale.

24 – Le chétif chef coupe-tifs chante.

25 – Ces fiches-ci sont à statistiquer.

26 – Les grains de gros grêlons dégradent Grenade .

27 – Les chemises de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches ?

28 – Ton temps têtu te tatoue

29 – Lise et José, lisons ensemble et sans hésiter les usages des honnêtes indigènes de Zanzibar

30 – Ciel ! Si ceci se sait, ces soins sont sans succès

31 – Des poches plates, des plates poches

32 – Le scout mange son casse-croute cru

33 – Mille millions de merveilleux musiciens murmurent des mélodies multiples et mirifiques

34 – Un matin en prenant un bain j’ai mangé mon pain dans mon bain j’ai pris un pain j’ai pris un bain j’ai pris un bain pain

35 – Sans bruit sur le miroir des lacs profonds et calmes le cygne chasse l’onde et glisse

36 – Éloise , l’exquise Marquise dyslexique esquisse une valse triste, glisse et brise un vase d’Onyx ou
d’exhalantes fleurs de Lys agonisent

37 – Un pêcheur péchait à l’ombre d’un pêché, le pêché empêchait le pécheur de pécher, le pécheur coupa le pêché, le pêché n’empêcha plus le pécheur de pécher.

38 – C’est l’évadé du Nevada qui s’évada dans la vallée, dans la vallée du Nevada qu’il dévala pour s’évader sur un vilain vélo volé qu’il a volé dans une villa et le valet qui fut volé vit le vélo qui s’envola. Si l’évade du Nevada s’est évadé dans la vallée c’est qu’il pensait qu’on l’y verra. Il voulait pour se lever le divan de la Diva qui vit l’évadé s’affaler mais quand le valet le vit là, il se mit là pour l’éviter… Et l’évadé du Nevada fut délavé dans la vallée par toute l’eau qui tombait là et l’on vit l’évadé vanné s’avouer que la vie d’évadé ne valait pas la vie d’avant car en vélo quand il y a du vent on est vidé, c’est évident! Et l’évadé du Nevada a pédalé dans la vallée et l’évadé a dit là: “Là je dis que vous m’en voulez car toute l’eau qui m’a lave, et toute l’eau que j’ai avalé m’a dégoûté de m’évader dans la vallée du Nevada”. Et voilà.

39 – C’est l’histoire d’un gars qui s’appelle Paul, qui meurt de froid en pleine région polaire, dans un amas de vêtements divers et décolorés, recherchant vainement une pierre précieuse avec un outil inapproprié, alors que sa fiancée tarde à lui téléphoner depuis sa voiture allemande.
Moralité :
Paul se pèle au pôle dans une pile de pulls et de polos pâles. Pas plus d’appel de la poule en Opel que d’opale dans la pelle à Paul.

40 – Un chèque kitch c’est chic, un tchèque trotskiste çà choque

41 – Lorsqu’un cordier cordant veut sa corde accordée, trois cordons de la corde il décorde. Si le cordon de la corde décorde, le cordon décordé fait décorder la corde.

42 – Madame S. est une Suissesse. Au sous-sol de sa maison, elle chausse ses souliers secs, saisit son sac et sort sur le seuil, seule dans le silence du soir. Quand soudain, elle aperçoit une scène sensationnelle:
“Sapristi!”.
Sous les cent sapins, six cents six sots sans le sou sucent six cents six sucettes au cassis et six cents six saucisses salées. Surprise, madame S. sursaute, glisse sur le sol moussu, puis s’assied sur ses fesses, stupéfaite. Quel suspense!
“Mais c’est… bien sûr! Ce sont six cents six petits Suisses sots, c’est aussi simple que ça! Ce n’est pas sorcier!”, soupire madame S. en fronçant les sourcils. Le soleil disparaît bientôt et madame S., soulagée, va s’allonger sur son sommier, sans souci.

43 – Il faut que je roule, il faut que tu roules, il faut qu’il roule, il faut que nous roulions, il faut que vous rouliez,il faut qu’ils roulent.

44 – Dis-moi gros gras grand grain d’orge, quand te dégros gras grand grain d’orgeras-tu ? Je me dégros gras grand grain d’orgerai, quand tous les gros gras grains d’orge se seront dégros gras grand grain d’orgés.

45 – L’assassin sur son sein suçait son sang sans cesse

46 – Voici six chasseurs se séchant, sachant chasser sans chien.

47 – Combien ces six saucissons-ci ? – C’est six sous, ces sis saucissons-ci.
Si six cents scies scient six cents cigares, six cent six scies scieront six cent six cigares.

48 – Ciel ! si ceci se sait, ces soins sont sans succès.

49 – Il faut qu’un sage garde-chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans sa chasse.

50 – etit pot de beurre, quand te dépetit pot de beurreriseras-tu ?- Je me dépetit pot de beurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dépetit pot de beurreriseront.

51 – Dodu don de dix dents de dedans dont deux dues.

52 – Didon dîna, dit-on, de deux dodus dindons.

53 – Choisissons ces saucisses aux choux et sachons saisir ces anchois séchés.

54 – Cinq ou six officiers gascons passant certains soirs à Soissons marchandèrent des saucissons: Combien ces cinq saucissons ? A vingt sous c’est cent sous. C’était cent sous ces saucissons.

55 – Un dentiste en piste domptait dix dompteurs édentés

56 – Un faux fauve fautif faucha la fofolle Fanchon sans fanfare.

57 – Graciles et gras quatre gros grands gredins grognons grignotent quatre gros grains grands.

58 – Trois grands gros grillons grattent la grise grève en grès, grignoti, grignoton, graines trouveront, graines grignoteront.

59 – Trois bonnes grosses grasses grand-mères aux beaux gros bras blancs croquent trois gros ronds radis roses.

60 – Quatre coquets coqs croquaient quatre croquantes coquilles

61 – Un jour Kiki la cocotte demande à Coco le concasseur de cacao de lui offrir un caraco kaki avec un col de caracul. Coco le concasseur de cacao voulu bien offrir à Kiki la cocotte le caraco kaki mais sans col de caracul. Or vint un coquin qui conquit le cœur de Kiki la cocotte. Il offrit à Kiki la cocotte le caraco kaki avec le col de caracul ! conclusion : Coco le concasseur de cacao fut cocu.

62 – Le geai gélatineux geignait dans le jasmin

63 – Si je mouille mes coudes. Mes coudes se mouillent -ils? Oui, mes coudes se mouillent

64 – Que lit Lili sous ces lilas-là ? Lili lit l’Iliade.

65 – La maman du manant manie nos manies maniaques sans manière.

66 – L’effroi du roi noir qui croit en toi s’accroît le soir sous la croix de bois

67 – Je bois aux trois oies du bois du roi qui voit loi et droit chaque fois qu’il parloit .

68 – La pie pond sans piper devant le paon pompeux qui papote.

69 – Angèle et Gilles en gilet gèlent

70 – A califourchon sur son canasson un bachi-bouzouk achète un vieux bouc à six mamelouks assis dans un souk .

71 – Un deux trois du charbon de bois. Quatre cinq six, six cent six saucisses. Sept huit neuf, un barbecue neuf . Dix onze douze, au milieu d’la pelouse. Comptez jusqu’à treize, s’il reste des braises .Grillez les merguez.

72 – Les chiens sont choux en Chine. Chouchous des chinois : les Pékinois s’en fichent, surtout en Mandchourie où les chows-chows mandchous rient.

73 – Oreille de chat, coprin chevelu, langue de bœuf, lépiote à crête, mycène à pied laineux, pleurote, vesse de loup, amanite tue-mouches, russule, malanolengue vulgaire, chanterelle : drôle d’omelette au champipi au champignon !

74 – Si six scies scient six cyprès, six cent sic scies scient six cent six cyprès .

75 – Si tu m’eusses cru. Tu te fusses tu. Te fusses-tu tu, Tu m’eusses plus cru !

76 – Nous partîmes six pour Sceaux, nous arrivâmes à Sceaux six, nous demandâmes qu’on nous serve là six saucisses sans choux et sans sauce.

77 – Déchu, l’ange déçu chut.

78 – Suis-je chez ce cher Serge ?

79 – Tas de riz, tas de rats, Tas de ris tentant, Tas de rats tentés, Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés Tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.

80 – Traître ! Ton traité intraitable traite Tristan trop tristement.

81 – Ton tatou tatoué a tué ton toutou

82 – Je veux et j’exige d’exquises excuses.

83 – Un pêcheur a pêché sous un pêcher. Le pêcher empêchait le pêcheur de pêcher !

84 – Trop ou trop peu qu’importe que la troupe soit trop peureuse si elle est trop heureuse.

85 – Totor t’as tort, tu t’uses et tu te tues, pourquoi t’entêtes-tu ? En t’entêtant, t’entends Totor, tu te tues et t’as tort.

86 – Chez les Papous, y’a des papas Papous et des pas papa Papous.

87 – Papier piano panier, papier piano panier, papier piano panier

88 – Le respectable spectre du spectacle inspecte l’estrade esquintée

89 – Ma tante Tetine aime téter les tétons de ta tante Thérèse

90 – L’abeille coule, l’abeille coule, l’abeille coule

91 – Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa, cela fâcha Sacha qui chassa Natacha

92 – Dinon dina dit-on du dos d’un dodu dindon
didon dina dit-on de dix dos dodus de dix dodus dindons

93 – ma main moite de moire mauve mort la mer

94 – Pipelette quand donc te dépipeletteraseriseras-tu ? Je me dépipeletteriserai quand toutes les pipelettes se dépipeletteriseront

95 – verse ce seau d’eau sur cette peau d’eau douce

96 – Ta Kathie t’a quitté

97 – six chaises sèches, douze douches douces

98 – Pie niche haut oie niche bas. Où niche hibou? Hibou niche nie haut ni bas. Hibou niche pas.

99 – Je bois aux trois oies du bois du roi qui voit loi et droit à chaque fois qu’il parloit

100 – Trois petites truites cuites, trois petites truites crues.

101 – Trois très gras rats gris dans trois très gros trous creux.

102 – salut sissi qui assise sur son sot , suçait son sang sur son sein.

103 – Quand un cordier cordant veut accorder la corde de sa corde à corder: 3 cordons et la corde . Si l’un des 3 cordons de la corde, décorde, le cordon décordé fait décordé la corde.

104 – une sauterelle sautant haut sur le seau saturé de sable sableux

105 – Six chérubins siciliens, juché sur six sièges, chuchotèrent ceci. Salut citoyen chaste et sage, au yeux chassieux et au sang chaud. Sache chassé, chose aisé, ce chat sauvage, dessous ces souches de sauge fraiche.

106 – Pie niche haut, caille niche bas, ver n’a pas d’os, taupe en a , coq a pattes et os

107 – la grosse cloche sonne, la grosse cloche sonne, la grosse cloche sonne

108 – Qu’a bu l’âne au lac? -L’âne au lac a bu l’eau

109 – si six saucisses sont six sous, six cent saucisses sont six-cent sous

110 – un chasseur sachant chasser chasse sans son chien

111 – Supercalifragilistique expialidocious, Supercalifragilistique expialidocious, Supercalifragilistique expialidocious

112 – Sachez soigner ces six chatons si soyeux

113 – Jésus loge chez Zachée, chez Zachée loge Jésus

114 – La cavale du Valac avala l’eau du lac et l’eau du lac lava la cavale du Valac

115 – tonton toto, ton thé t’a t-il ôté ta toux? Tout étant à tenter, toto, pour que tout aille, ta tante et ton tonton t’ont oté tour à tour, ta toque et ton tutu, atout de ta beauté…tant tentant son ton teint et ta tête et ta taille !

116 – Le mur murant Paris rend Paris murmurant

117 – Trois fraises fraîches et trois petites pipes fines

118 – Sous un arbre, vos laitues naissent-elles? Oui mes laitues naissent ! et vos laitues naissent ? Si vos laitues naissent, vos navets naissent

119 – le cri cri de la crique crit son cri cru et critique car il craint que l’escroc ne le craque ou le croque

120 – 5 sacs de son 6 sacs de sciure 7 seaux de sel savez à quoi ça sert? a satisfaire celui qui le sait

121 – Le chasseur Sacha sachant chasser les échasses sans changer son chien cherche son siège chez ce cher Serge !

122 – Plate poche – Poche plate / Poche plate – Plate poche

123 – Chat vit rôt, Rôt tenta chat, Chat mit patte à rôt, Rôt brûla la patte à chat.

124 – Jésus chez Zaché !

125 – Ah pourquoi pepita, sans répit m’épies tu? Dans un pré pépita, pourquoi te tapies tu? tu m’épies sans pitié, c’est piteux de m’épier…de m’épier pépita, pourrais tu te passer?

126 – seize jacinthes jaunes sèchent dans seize sachets sales

127 – poupons et poupées par papis et pépés mimiques et mounaques pour mamies et mémés

128 – choisis 600 chouchous et si ces 600 chouchous sont chouettes, choisis-en 600 autres

129 – si j’arrête ces six charrettes, ces six charrettes s’arrêtent

130 – Agathe attaque Tac, Tac attaque Agathe.

131 – Bruno bêche Benoît bine; Bruno bine Benoît bêche.

132 – Brosse la bâche, baisse la broche.

133 – L’essence de la science donne l’aisance des sens.

134 – Sous chaque sac sale se cherchent chez Charles six chouettes moites par la sève suintante d’un sapin nain.

135 – Faible et fiable, fiable et faible.

136 – N’hésite et existe.

137 – Je redorerai sûrement ces trente-trois grandes cuillères en or

138 – Aglaë glisse gracieusement sur la glace glauque du Groenland.

139 – Panse ta pénitence et bénis ta pitance.

140 – Anastase esquisse l’exquise extase.

141 – L’hurluberlu ahuri à la lune hurle

142 – L’intrus obtus obture l’obus. L’intrus obture l’obus obtus

143 – La nubienne nubile, la nubienne débile

144 – Onze oncles, onze ongles, on jongle. L’ongle de l’oncle, l’angle de l’ongle.

145 – Trois tortues à triste tête trottaient sur trois toits très étroits.

146 – Le magique moujik mugit gémissant sans génie s’ingéniant à gêner la muse. Amusé, le moujik a misé et la muse au musée a osé.

147 – Le mastoc moustique excité mastique Max, le mystique mexicain masqué.

148 – Tas tout un tas de tics et tu t’éteins ; tu t’attaques à ton teint en t’entêtant Totor, t’as tort, tu te tues et t’as tort

149 – Les ajoncs jonchant la Judée jouissent eu soleil généreux sous la junte de Jason

150 – Ninon ne nous1’avait pas donné ni ne nous l’avait nommé

151 – L’énorme orme morne orne la morne vallée.

152 – Je crois que je vois la croix de bois de Blois.

153 – Son sage chat, son sage chien, son sage singe.

154 – Je suis extraordinairement exaspéré, vous cherchez à vous excuser, malgré vos explications
exposées, vous êtes sans excuses.

155 – J’examine cet axiome de Xénophon sur les exigences, les excès et l’expiation.

156 – Babylas baladin emballe bonnement des balles tandis que Babette ballerine étoile du corps de ballet se balance mollement sur le bout d’une barre de bois.

157 – Ta tante a teint tantôt le thé d’hier.

158 – Un crissant et cruel crin-crin crisseras-tu et crincrineras-tu sans trêve ?

159 – Chat vit rat, rat tenta chat, chat mit patte à rat, rat brûla patte à chat.

160 – Je veux et j’exige un paroxysme spasmodique.

161 – Toi, daim têtu, tu t’es totalement trompé, tant dans tes totems que dans tes attitudes tatillonnes devant tes deux doux totems.

162 – J’ai bu de bleus beaux globules.

163 – Des zazous farfelus qui cherchèrent leurs chaussures chassèrent sans souci des serpents qui sifflaient.

164 – Sur six souches couchées séchaient seize chemises et soixante chaussettes toutes sans dessus dessous.

165 – Un clapotis clapotant crépitant caquetant capitule et calanche à la vue d’un képi.

166 – Gisèle gèle des aisselles sous l’échelle chez elle à Courchevel.

167 – Les cuisses cuivres grasses du chevreau que scrute le cuistot exalte son astigmatisme.

168 – Trois très gros rats dans trois très gros trous rongèrent trois très gros grains d’orge.

169 – Le beau barbu Barnabé perdit son bras par un débris d’obus.

170 – Chez ce cher Serge, si doux dans sa chaumière sans chaux, s’agite chaque souche de susceptibilité.

171 – Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.

172 – Sèche linge, lèche singe.

173 – L’huile de ces huit huiliers huilent l’ouïe de l’huissier.

174 – Debout et déballe les débiles

175 – Le dalaï lama a la dalle à Lima et casse la dalle à Dallas. Du Lima au Mali et du Mali au Lima il lit mal, le dalaï lama. La lame de la lime limant l’aimant qui le lie à la lie de l’ami de Lima qui l’aima qui l’eut dit : c’est dali en lama l’ami du dalaï lama de l’Himalaya.

176 – Si la vache arrache et mâche, sache que çà gâche la mâche.

177 – Cinq capucins portaient sur leur sein le seing du saint-cère.

178 – Je cherche ces chiots chez Sancho. Je cherche ces chats chez Sacha. Je cherche ces seize cent seize chaises chez Sanchez.

179 – Des singes agiles et sages, des singes sages et agiles.

180 – L’oiseau beau et gros, gros et beau, vole au dessus de l’eau, moins loin néanmoins qu’un pingouin malouin.

181 – Papa peint dans les bois, papa boit dans les pins, papa peint et boit dans les pins, papa boit et peint dans les bois

182 – Boire un soir la poire noire et croire devoir reboire pour croire pouvoir s’asseoir

183 – Donnez-lui à minuit huit fruits cuits, et si ces huit fruits cuits lui nuisent, donnez-lui à midi huit fruits crus.

184 – Il faut qu’un sage garde chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans sa chasse.

185 – Je vais laisser mes chats lécher ça !

186 – Ciel, si ceci se sait, ces soins sont sans succès.

187 – Je crois que je vois trois fois trois foies d’oie, Tu crois que tu vois trois fois trois foies d’oie, Il croit qu’il voit trois fois trois foies d’oie, Nous croyons que nous voyons trois fois trois foies d’oie, Vous croyez que vous voyez trois fois trois foies d’oie, Ils croient qu’ils voient trois fois trois foies d’oie.

 

Amusez vous bien!

 

lutin lunettes à Locmaria Plouzané quand-la-magie-et-la-science-se-rencontrent

Saint Jean de Mayenne

Mercredi 3 décembre 2014 , la salle de l’Aquarelle de Saint Jean de Mayenne était investie par une centaine d’enfants venus acclamer un petit alchimiste jovial et passionné de bizarreries.

quand-la-magie-et-la-science-se-rencontrent

Pascal Lascrompe, de la compagnie Nuage d’OORT, a invité les spectateurs, dans son laboratoire secret, pour y faire des expériences et l’aider à résoudre des énigmes.

La plaque magique que Didier ne peut pas décoller du parquet, la bouteille d’eau où le lutin arrive à faire rentrer et gonfler un ballon de baudruche. L’expérience spectaculaire où François et Ninon transforment de l’eau en jaune, bleue puis rouge.

Après ce spectacle proposé par la bibliothèque aux enfants du centre aéré La Capucine et de la commune, l’eau n’aura plus de secret pour les spectateurs.

Cette démarche pédagogique et thématique avait pour but d’attiser la curiosité et d’informer sur le monde qui nous entoure. Surprendre et divertir sont les maîtres mots de cette compagnie.

Source: Ouest France

confolens 2

Confolens : la science opère à la Ferme Saint-Michel

lutin lunettes confolens

Qui n’a pas rêvé de faire des expériences scientifiques ? Mais pas avec n’importe quel produit ! Dans le cadre du projet d’actions culturelles du Centre socioculturel du confolentais en lien avec la mairie de Confolens, la science et à magie ont opéré vendredi soir à la Ferme Saint-Michel.

Et si quelquefois, les artistes qui montent sur scène ont du mal a dérider le public, ce n’était pas le cas car les bambins des maternelles Chantefleur et Clairefontaine, assis aux premières loges se sont faits entendre dès l’apparition de Pascal Lascrompe de la compagnie du Nuage d’Oort. Du sucre, du sel, de l’eau, du jus de chou rouge ou de betterave et un zeste de magie ont permis à la mayonnaise de prendre auprès de ce très jeune public venu en famille. Les parents avaient la veille assisté à un atelier animé par Pascal Lascrompe et savait à quoi s’attendre. Un comédien et musicien qui introduit une méthode expérimentale au sein d’un univers onirique à travers un spectacle “les Expériences spectaculaires” qu’il a concocté avec beaucoup de réussite. Le petit lutin à lunettes à su convaincre un public de grands et de petits impliqués dans les expériences.

confolens 2

Personne n’était pressé de quitter la Ferme et pourtant il a bien fallu puisque se tenait à l’extérieur la kermesse des écoles maternelles avec buffet gourmand permettant des échanges entre parents et enseignantes.

Article: Annie Grandjean

Source: Confolens : la science opère à la Ferme Saint-Michel

cyborg

Le cyborg ou l’avènement de l’homme-machine ?

Documentaire allemand (2006)
Durée : 45 min
Tout Public

Qu’ils nous fassent peur ou qu’ils attisent simplement notre curiosité, les cyborgs sont-ils finalement voués à tenir une place prépondérante dans nos vies …. et peut être même à nous remplacer ? Entre nos fantasmes d’une vie sans corvées et nos pires cauchemars de menaces technologiques, ce documentaire propose un tour d’horizon saisissant.

 

001faf2d_medium

L’instinct de la musique

Qu’est-ce que la musique ? D’où vient sa capacité à nous toucher ? Comment agit-elle sur notre cerveau ? Un extraordinaire voyage à la croisée de la science et de la culture.

Quiconque a été bouleversé par une mélodie de Bach, ému par un choeur d’enfants ou électrisé par un rythme rock connaît ce pouvoir primaire de la musique, cette faculté qu’elle a de nous “toucher”. Comment cet assemblage de sons, cet océan de vibrations peut-il avoir autant d’effets sur l’organisme humain ?
Prenant pour guides le musicien Bobby McFerrin et le neuroscientifique Daniel Levitin, Elena Mannes part en quête de l’essence de la musique. Une extraordinaire aventure scientifique et musicale qui nous entraîne des laboratoires aux salles de concert, des unités de soins utilisant la musique comme thérapie aux villages camerounais où se perpétuent des pratiques ancestrales.

Quand la musique est bonne
Le film explore d’abord l’impact de la musique sur le corps et sur les émotions. Existe-t-il, comme le pensent de nombreux scientifiques aujourd’hui, une biologie de la musique ? Les vibrations musicales transmises par le liquide amniotique au foetus ont-elles une influence sur le développement ? Une mélodie peut-elle guérir une maladie ? Des études récentes sur le cerveau permettent de mieux comprendre comment nous entendons la musique et nous la produisons. Mais concernant l'”intelligence musicale”, de nombreuses questions restent sans réponse : nos réactions sont-elles innées ou acquises ? Quelles sont les particularités des cerveaux des musiciens ?
Comment la musique change-t-elle nos capacités mentales ? Pour approfondir ces questions, il faut examiner l’oreille, cet organe extraordinaire capable de détecter et de transmettre l’énergie des ondes sonores. L’enquête révèle également que l’universalité de la musique est bien plus profonde qu’on ne l’imagine. Les baleines, les oiseaux et même les éléphants chantent et composent des mélodies ! Mais, alors, existe-t-il un système harmonique qui unifie tous ces sons au-delà des cultures et des espèces ?

source

http://www.eveillons-nous.fr

120331061724201845

Ce qu’Einstein ne savait pas encore

Regardez la mini-série documentaire britannique en trois volets “Ce qu’Einstein ne savait pas encore” sur cette page (Einstein’s dream, Strings The Thing et Welcome To The 11th Dimension en version originale) réalisée en 2004 par Joseph Mac Master. Elle est animée par Brian Greene et fondée sur son livre L’Univers élégant, traitant de la physique quantique, en particulier la théorie des cordes.

Elle est présentée dans le cadre de l’émission Nova à la chaîne PBS. La série est également diffusée notamment en France et en Allemagne sur la chaîne télévisée Arte en 2006.

Einstein a toujours rêvé d’une théorie unique qui définirait le fonctionnement de l’univers dans son ensemble, regroupant la relativité générale et la mécanique quantique. Les scientifiques seraient, avec la théorie des cordes, sur le point de la découvrir. Si cette théorie se vérifie, notre perception de l’univers qui nous entoure s’en trouvera complètement chamboulée.
Ce documentaire présenté par le grand manitou de la théorie des cordes Brian Greene est un incontournable : très facile à comprendre et abondamment illustré, il constitue une excellente vulgarisation des fondamentaux de la relativité générale et de la mécanique quantique.

Le rêve d’Einstein

La théorie des cordes

Bienvenue dans la 11e dimension

Bon Visionnage :-)

 

 

 

le père fouras dans son laboratoire.

En souvenir du père fouras 3

En souvenir du père fouras 3

le père fouras dans son laboratoire.

le père fouras dans son laboratoire.

En parlant de souvenir!

Voici 20 énigmes supplémentaires:

41 – Il est aimé de la tête aux pieds,
Mais ses tours sont détestés.

42 – Il a jardin et sports malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.

43 – En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.

44 – Son cheval n’est point sellé,
Mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.

45 – Appliqué d’une main, il marque l’offense.
Activé des deux mains, de la flamme il conduit la danse.

46 – Entêté par tradition,
Son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.

47 – Son coup n’est pas fatal, mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.

48 – Malgré ce qui se dit, Le canard le redoute aussi.
Malgré son nom, il brûle aussi
Et les liquides il solidifie.

49 – Délicieuse, elle est croquée entre amis.
Dangereuse, elle est lancée aux ennemis.

50 – Encore fléau à notre époque,
Par le loup souvent on l’évoque.
On peut hélas en souffrir
Parfois au point d’en mourir.

51 – Bien mal gardé est le secret de ce jouet.
Mener sa vie, n’est qu’une facétie.

52 – Instrument du bourreau,
Elle accompagnait le billot.
Si ne la laisse point en terre, on se prépare à la guerre.

53 – Née d’un lapin ou d’un agneau,
Elle tient toujours chaud.
Qu’elle soit brute ou peignée
Elle peut venir des Pyrénées.

54 – Quand on joue, il faut la rattraper.
Quand on la tire, il faut l’éviter.

55 – Ses formules sont connues,
Celle du cœur est peu pratiquée.
Apanage des hommes civilisés,
Elle est encore bien méconnue.

56 – Quand on est dedans, on ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau.

57 – Signe habituel de réconciliation,
Pour Judas il fut signe de trahison.
On le donne, on le prend,
On le reçoit, on le rend.

58 – Ce Génois exilé, ne vit pas les Indes convoitées.
Pour les yeux d’une Isabelle,
Il découvrit des terres nouvelles.

59 – Il est le point de départ
Sans mener nulle part.
Terreur de l’écolier
Surtout s’il est pointé.

60 – Malgré sa douceur, sa patte n’est pas sans douleur.
Jouer dessus est assurance d’être vainqueur.

 

Réponses: 40 – Le témoin 41 – Le cochon 42 – L’hiver 43 – Le crayon 44 – La bataille 45 – Le soufflet 46 – L’âne 47 – La baguette 48 – Le froid 49 – La grenade 50 – La faim 51 – Polichinelle 52 – La hache 53 – La laine 54 – La balle 55 – La politesse 56 – Le brouillard 57 – Le baiser 58 – Christophe Colomb 59 – Le zéro 60 – Le velours

Sous le masque du Père Fouras:

 

 

Prochainement: En souvenir du père fouras 4  – En mars 2014

 

 

 

epluchez-oignons-sans-pleurer

Pourquoi les oignons font pleurer?

Pourquoi les oignons font pleurer?

Bonne question!

epluchez-oignons-sans-pleurer

C’est la faute des enzymes!!!

“C’est quoi une enzyme?”

Une enzyme est une protéine catalysant une réaction biochimique et ils ont pour mission d’accélérer (catalyser) des millions de fois les réactions chimiques dans les organismes vivants.

Si on ouvre un oignon, on libère des enzymes celles que l’on appelle allinases.

L’odeur des oignons est dû à la présence de sulfoxyde.

Les allinases et le sulfoxyde réagissent  avec un composant de l’oignon pour former de l’oxyde de propanethial qui est un gaz volatile.

Ce gaz rencontre l’eau à la surface de vos yeux, subit un autre changement et se transforme en acide sulfurique.

Les yeux ne supporte pas l’acide sulfurique et pour se protéger les glandes lacrymales produisent des larmes.

Astuces :

– Couper les oignons dans l’eau.

– Autre astuce efficace paraît il, les émincer tout en serrant une tranche de pain entre ses dents.

– Couper l’oignons dans un sachet en plastique.

– Utiliser des lunettes de plonger ou un masque de protection.

 

source:

http://www.linternaute.com

http://www.espace-sciences.org