nudibranches-01

Les nudibranches

Les nudibranches ne sont pas de animaux en pâte à modeler, ce sont  des animaux aquatiques qui ont la particularité d’avoir leurs branchies nues.

Sur le dos, l’animal peut porter des excroissances tégumentaires, les papilles, qui servent de branchies et dans lesquelles se trouvent les prolongements de la glande digestive, un panache branchial, des lamelles sous le manteau ou d’autres appendices. Il est porteur de différents tentacules, dans la majorité des cas deux paires, qui ont chacun leur rôle. Une paire sert à « palper » le terrain et l’autre paire sert de « nez », ce sont les rhinophores. Ces organes sensoriels servent surtout à la recherche d’un partenaire. Les rhinophores peuvent être lisses, annelés, lamellés ou enflés (bulbeux) et ils possèdent un ganglion à leurs bases.
Les yeux des nudibranches sont rudimentaires et en profondeur, proches des ganglions cérébroïdes, voire collés à eux et ne servent qu’à détecter les variations de lumière.
Quelques nudibranches ont de remarquables capacités de régénération et sont capables de pratiquer l’autotomie c’est-à-dire une auto-amputation d’une partie du corps qui se régénérera par la suite.
La différence de pression sur le corps, entraine systématiquement une réaction de protection : rétraction des branchies, mise « en hérisson » des papilles, sécrétions de substances toxiques, acide ou autres.

Les photos sont de David Doubilet, vous pouvez voir plus d’images sur son site ou sur cette galerie du National Geographic.

nudibranches-01 nudibranches-02 nudibranches-03 nudibranches-04

Regardez, c’est génial!

Source : http://www.laboiteverte.fr/les-nudibranches/

maxresdefault

Les explorateurs du temps – De l’infiniment grand à l’infiniment petit

Synopsis : Qu’est-ce que le temps ? Des phénomènes atmosphériques aux mécanismes du corps humain, ce documentaire aux images époustouflantes explore les théories scientifiques les plus récentes.

Ce second volet se penche sur les mécanismes du corps humain pour mieux comprendre les raisons du vieillissement. Où l’on apprend qu’un changement intervenu dans nos cellules peut décider en une fraction de seconde de la durée de notre existence. Un voyage émaillé d’images en 3D qui nous mène du système nerveux jusqu’au centre de l’atome, dans le monde infiniment petit des particules dont les lois renvoient à celles de l’univers ainsi qu’aux sources du big-bang.

Ici, nous ne parlons pas du temps mais de l’échelle des tailles dans la nature.

échelle des tailles de la matière

 

 

solution-locale-desordre-global

solutions locales pour un désordre global

Regardez Solutions locales pour un désordre global sur cette page. C’est un film documentaire de Coline Serreau. Il est sorti en France le 7 avril 2010.

« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés. Ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des philosophes et économistes, qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives.  »

— Coline Serreau

Le documentaire de Coline Serreau cherche à poursuivre au delà des documentaires « environnementaux » récents en montrant des solutions en marche. La réalisatrice y croise tout autour du monde des hommes et des femmes qui mettent en œuvre leur propres solutions aux désordres environnementaux.

La réalisatrice y rencontre notamment Pierre Rabhi, Lydia et Claude Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, Kokopelli en Inde, M. Antoniets en Ukraine…

document avec lien pour site_html_m44b306b0

la terre tourne autour du soleil c’est vraiment Copernic?

On lit souvent dans livres ” l’héliocentrisme (le soleil est au centre)” c’est une découverte de Nicolas Copernic…..

La terre tourne autour du soleil!!!!!!!

Eh bien c’est faux…. enfin, c’est plus tôt incomplet car ça nous vient de bien plus loin…..

Aristarque de samos  proposa cette idée là vers – 280 av. J.-C.

document avec lien pour site_html_m44b306b0

« Vous n’êtes pas sans savoir que par l’Univers, la plupart des Astronomes signifient une sphère ayant son centre au centre de la Terre (…). Toutefois, Aristarque de Samos a publié des écrits sur les hypothèses astronomiques. Les présuppositions qu’on trouve dans ses écrits suggèrent un univers beaucoup plus grand que celui mentionné plus haut. Il commence en fait avec l’hypothèse que les étoiles fixes et le Soleil sont immobiles. Quant à la Terre, elle se déplace autour du Soleil sur la circonférence d’un cercle ayant son centre dans le Soleil. »

— Archimède, Préface du traité L’Arénaire.

 

En se basant sur des calculs de distances terre/lune et terre/soleil, il en conclue que le soleil était 19 fois éloigné de la terre que la lune  et donc dans le cas d’une éclipse solaire, la lune cache cache complètement le soleil.

La lune est donc au moins 19 fois plus petite que le soleil qui elle même est 2 à 4 fois plus petite que la terre. il est donc inconcevable que la grosse boule tourne autour de la petite boule. Ces remarques ne furent pas assez convaincantes….

Mais aussi une femme Hypathie d’Alexandrie qui l’enseigne à ses étudiants.On retrouve aussi cette idée en Astronomie Indienne Antique dans  des textes védiques datant de bien de neuf siècles avant J.-C.Désolé Nicolas mais la palme ne te revient pas!!!!!!